49e Congrès CGT - Nantes 7-11 décembre 2009

Le quotidien du CongrèsPublié le 29 décembre 2009

Bon travail...

L’éditorial de Pierre Tartakowsky, rédacteur en chef du Quotidien du Congrès, Le Peuple

La Cgt entend débattre des problèmes posés par la crise au monde du travail  ; elle affiche l’ambition de dégager les voies et les moyens d’alternatives économiques et sociales  ; elle souhaite enfin relever le défi démocratique posé à la société toute entière.

Tache considérable  ; abordons là – en prenant le risque de la simplification – à partir d’une question : de quoi ont besoin les salariés pour être entendus et peser sur les politiques mises en œuvre  ? D’une Cgt plus forte. Comment peut-elle le devenir ? En améliorant son rapport à la réalité du travail ; en opposant aux conséquences de la crise la légitimité de ses refus, la pertinence de ses propositions, la force du rassemblement et donc, sa capacité, à être enfin et réellement la Cgt de tous.

C’est dire si la responsabilité du 49e congrès est grande. Les problématiques de l’emploi, du salaire, de la protection sociale sont bousculées comme jamais, imposant au syndicalisme un devoir d’intelligence collective, de solidarité et d’efficacité.
La Cgt y travaille. Confrontée aux politiques publique est aux stratégies des employeurs, elle entend défendre dans le débat public son propre agenda social et ses priorités. C’est cette ambition que reflètent les textes préparatoires au congrès, en même temps que sa volonté de mettre en débat son propre fonctionnement, ses structures, leur capacité à être davantage au service des salariés.

De ce point de vue le diagnostic posé par la réflexion soumise aux congressistes est sans ambiguïté : anémie. La Cgt souffre d’un développement insuffisant et inégal au regard de l’objectif qu’elle s’était fixée d’un million d’adhérents. Encore faut-il comprendre ce chiffre comme un élément d’appréciation des changements qualitatifs à opérer  ; il s’agit sans doute moins ici de travailler davantage qu’autrement…

C’est cet «  autrement  » que la Cgt met en débat au travers de ses propositions et de ses axes revendicatifs. En articulant sa proposition de développement humain durable avec celle de sa sécurité sociale professionnelle, en replaçant sur le marbre du présent sa structuration historique, en affichant la priorité qu’elle entend accorder à la jeunesse. Le cahier des charges est dicté par la période. L’ignorer, repousser les décisions qu’elle appelle reviendrait à éluder ses responsabilités  ; vis-à-vis des travailleurs, des salariés, de la société.

Attentes et espoirs sont immenses. être a leur hauteur suppose une grande Cgt. Plus forte de la confiance des salariés, de leur adhésion  ; plus forte de son intelligence et de son audace collective.
Alors bienvenue aux déléguées et délégués du 49e congrès. Bon travail.

Flux RSS Suivre la vie du site
Imprimer cette page - Envoyer cette page par courriel

Au sommaire du quotidien du congrès

RÉGION
Bienvenue à Nantes. C’est Francine Desnos secrétaire du Comité régional de la Cgt qui nous accueille.
HISTOIRE
Une histoire sociale tumultueuse. Retour sur le passé, présenté par l’Ihs de Loire-Atlantique.
LUTTES
- Samro : l’esprit militant ne se décrète pas.
- Sncf : Bloc de résistance aux ateliers.
- Airbus : La Cgt re-tricote l’histoire syndicale
- Cesr : une Cgt porteuse de propositions.
- Pompiers : la défense de l’emploi pour credo.
PRATIQUE Déroulement soumis au vote, plans de la salle et de la ville.
CULTURE
- Nantes : Une fabrique, trois coups de coeur.
- T’as l’bonjour du Poulpe ! par Jean-Bernard Pouy
- Laurent saudeau, offre aux délégués du 49e congrès une recette.

Le quotidien du Congrès

Jingle vidéo du 49e congrès

Pages 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6

Photothèque

- Ivan Hoareau (CGTR) - - Ghislaine Joachim Arnaud CGTM - - - Salim Nahouda (CGT-MA)